Les taxes doivent être compréhensibles  et traduire une politique clairement explicitée

 

Par exemple les taxes sur les carburants pour véhicules devraient être misent en regard des coût d'entretient le l'ensemble du réseau routier qui relève totalement du domaine public que ce soit les chemins, les routes ou les autoroutes.

On notera au passage que aujourd'hui (dans ce début des années 2000) les taxes sur les carburants équilibrent les coûts d'entretient du reseau routier. Pour ce qui est du transport routier c'est loin d'être le cas. En clair ce sont nos impôts qui subventionnent le transport routier.

On notera aussi que si une véritable politique sur les combustibles fossiles conduit à réduire très fortement la consommation des véhicules, avec le même système de prélèvements, il faudrait augmenter très fortement les taxes sur les carburants ce qui ouvrirait une plus grande possibilités pour le "marché noir" et toute sorte de trafics et de vols des petites gens (des carburants à 3, 4 ou 5 euros le litre présentent plus d'intérêt au siphonage ). Sinon il faudra trouver un complément de collecte pour l'entretient du réseau comme par exemple une taxe périodique en fonction du kilométrage parcouru de la consommation et du modèle de véhicule (un véhicule de 600 Kg abime moins une route qu'un véhicule de 2 tonnes )

 

 

Les taxes sur le tabac ou l'alcool devrait être reversées intégralement à la Sécurité Sociale (pour les soins et toute la politique de prévention).

 

etc

 

 

 

à traiter ....   à suivre....