Depuis des décennies les remboursements sécurité sociale régressent.

 

Ce n’est pas une médecine à 2 vitesses mais à de nombreuses vitesses de plus en plus « sur mesure » en fonction des moyens.

 

Le principe de base devrait être :

De chacun selon ses moyens à chacun selon ses besoins.

 

Il est à craindre que ceux qui gagnent le moins sans mutuelle ou assurance financent ceux qui ont une mutuelle ou assurance. Ce n’est pas sur mais fort possible. Comment ? En recevant globalement moins que ce qu’ils versent à la sécu. : quand on est très peu remboursé on va moins chez le médecin on consomme moins de médicaments.

 

Prise en charge totale par la sécu (Autour de 5% de frais de fonctionnement )et donc

suppression de toutes les mutuelles et assurances.(plus de 20 % de frais de fonctionnement : il faut bien payer le « fromage »de leurs dirigeant et actionnaires)

Regarder ce qui se passe en Alsace Moselle.