Scrutin de liste :


Un scrutin est un scrutin plurinominal ou scrutin  de  liste  lorsque l'on  vote  pour  une  liste  de  plusieurs  candidats  (élections  régionales,  élections municipales).

 

Dans certains scrutins de liste sont autorisés : 

 

Le  panachage :  l'électeur  n'est  pas  obligé  de  voter  pour  une  liste  entière mais peut composer son bulletin à partir de noms  figurant  sur  les  différentes listes  :  il  peut  rayer  des  noms,  en  ajouter  d'autres  (il  en  est  ainsi  pour  les élections municipales dans les communes de moins de 3 500 habitants). 

 

Le  vote  préférentiel  :  le  vote  préférentiel  permet,  dans  un  système  de représentation  à  la  proportionnelle,  de  modifier  l'ordre  de  présentation  des candidats sur la liste.       
Ceci donne plus de pouvoir à l’électeur car il donne la possibilité de voter pour une liste en sans pour autant élire celui ou celle désigné par le Parti comme « tête de liste » lorsqu’il n’y a pas vote préférentiel.
Exemple : supposons que dans une élection à la proportionnelle sans vote préférentiel, il y ait 36 personnes à élire comme en Gironde à l’élection régionale de 2010.  
Supposons que vous espériez obtenir autour de 10 % des suffrages exprimés. Vous pouvez envisager d’avoir 3 à 4 élus.    
Sur la liste de 36 personnes si vous êtes  le 36eme vous êtes sur de ne pas être élu bien sur. Par contre si vous êtes en 1ere ou 2emeposition vous êtes à peu près sur d’être élu(e) même si les résultats sont moins bon qu’espérés. Si donc vous arrivez à être « bien » placé(e) vous serez « élue(e) ».
 Avec le vote préférentiel c’est plus difficile. C’est l’électeur qui choisit parmi les 36 ceux qui seront en position éligible.