Depuis toujours on constate une mise à l'écart systématique du peuple et une belle continuité, dans la politique extérieure.


C'était déjà vrai sous la III e et  IV e République ça l'est resté sous la V e .

Quand est ce que le petit peuple a son eu son mot à dire sur la politique menée par la "France" en Afrique et au moyen orient, en particulier et dans le monde en général ?
Qu'en est-il des divers traités internationaux, du rôle de l'ONU, du Fond Monétaire International, de l'Organisation Mondiale du Commerce.
Qu'en est-il de la vente d'armes, de la "force de frappe nucléaire" ?...
Etc. etc. ...

Ce ne sont "que" quelques sujets qui ont tout de même à voir avec notre qualité de "citoyens du monde".